Les acteurs de transformation à l’œuvre

La lèpre continue d'être un problème de santé publique majeur avec plus de 3’000 nouveaux cas diagnostiqués chaque année et plus de 30’000 personnes vivant avec handicaps qui nécessitent des opérations de chirurgie réparatrice. Les personnes affectées par la lèpre font face à la discrimination au sein de leurs communautés. Le système de santé actuel est insuffisant pour répondre aux besoins holistiques de ces personnes.

Les acteurs de transformation répondent aux divers besoins des personnes affectées par la lèpre non seulement à l’hôpital Anandaban, mais aussi dans les cliniques mobiles et au sein des communautés. 

Leurs actions
- Ils dispensent des services lèpre de qualité en coordination avec le gouvernement et autres partenaires.
Les acteurs de transformation travaillent sans relâche pour atteindre zéro transmission de la lèpre et donc, accordent une priorité élevée à la détection précoce, au traitement de la lèpre et des réactions ainsi qu’à la prévention des invalidités.
En 2019, dans les cliniques mobiles gérées par le personnel d’Anandaban, 1250 personnes ont bénéficié d’une consultation liée à la prise en charge de la lèpre.
- Ils améliorent la santé et les aptitudes des personnes vivant avec handicaps, des personnes affectées par les maladies tropicales négligées (dont la lèpre) et autres pathologies.
- Ils fournissent des soins spécialisés aux patients atteints de lèpre et à ceux atteints d’autres pathologies. Cette mixité favorise une diminution de la stigmatisation liée à la lèpre.
- Ils contribuent à l’inclusion dans leurs communautés des personnes affectées par la lèpre et des personnes vivant avec handicaps en collaboration avec différents partenaires.

Vous souhaitez parrainer nos acteurs de transformation

Apsara Ghimire, Physiothérapeute

Apsara Ghimire dirige le service de physiothérapie de l'hôpital Anandaban. Elle est aussi responsable d’organiser des «camps médicaux» dans des régions, souvent très reculées du Népal. Les séances de physiothérapie pré- et postopératoires sont essentielles pour que les patients puissent à nouveau bien utiliser leurs membres déformés.
En tant qu’actrice de transformation, elle apprécie particulièrement son travail auprès des personnes affectées par la lèpre.