Les acteurs de transformation continuent de s'investir

Les 175 acteurs de transformation, œuvrant principalement pour traiter la lèpre, font un travail remarquable pour améliorer la qualité de vie des personnes marginalisées,  démunies ou meurtries.


Lèpre dépistée à un stade précoce
Près de ¾ de plus de nouveaux cas que prévu ont été diagnostiqués. Ceci s’explique notamment par des campagnes actives de dépistage, l’impact du développement des policliniques de dermatologie et des formations.

Personnel des hôpitaux publics formé
Le renforcement des compétences des médecins s’est intensifié par le biais de formations, de stages, de supervisions et d’activités de sensibilisation sur le terrain.

Services spécialisés dans les districts endémiques
Les soins de prise en charge de la lèpre dans les policliniques sont bien appréciés. Suite aux besoins identifiés, les personnes affectées par la lèpre ainsi que le gouvernement ont demandé que l’offre soit augmentée, d’où l’inauguration d’une nouvelle policlinique à l’est du Népal.

Services de santé pour les communautés locales
Le personnel fournit également des soins généraux à la population locale avec l’ouverture de services orthopédique, dermatologique et pédiatrique. C’est à la fois motivant pour le personnel qui élargit son champ d’action et pour les malades de la lèpre qui sont moins stigmatisés.
Les patients apprécient le dévouement et les soins de qualité des acteurs de transformation d’Anandaban.

Apsara Ghimire, Physiothérapeute

Apsara Ghimire dirige le service de physiothérapie de l'hôpital Anandaban. Elle est aussi responsable d’organiser des «camps médicaux» dans des régions, souvent très reculées du Népal. Les séances de physiothérapie pré- et postopératoires sont essentielles pour que les patients puissent à nouveau bien utiliser leurs membres déformés.
En tant qu’actrice de transformation, elle apprécie particulièrement son travail auprès des personnes affectées par la lèpre.